Y a-t-il des guerres justes?

Le nouveau président américain élu, Barack Obama, a surpris l’opinion qui voyait en lui un homme de paix, lorsqu’il a affirmé qu’il voulait retirer les troupes américaines d’Irak pour renforcer celles qui luttent contre le terrorisme en Afghanistan. Cette guerre qui fait de nombreuses victimes civiles innocentes et attise ainsi la haine contre l’occident est-elle justifiée? A-t-on le choix de ne pas la mener? Ne sommes-nous pas les agresseurs en fait? Que se passerait-il si les troupes qui luttent contre les talibans se retiraient brusquement du pays?

Le type même de la guerre « juste », si on peut parler ainsi, est celle qui a été menée contre le déchaînement des puissances de l’Axe pendant la seconde guerre mondiale. Là il n’y avait pas trop le choix. Et pourtant cette guerre a fait des millions de victimes. Que serait devenu notre monde, si les Alliés n’avaient pas engagé le combat contre le Nazisme ou l’impérialisme japonais?

Le Dieu de l’Ancien Testament est-il un Dieu guerrier?

L’Ancien Testament nomme Dieu l’Eternel des armées. En fait, il ne s’agit ici pas seulement des armées d’Israël mais de toutes les sphères que Dieu gouverne, aussi bien dans le Ciel que sur la terre. Il n’empêche que l’image est assez significative. Ailleurs le texte est plus explicite:

L’Eternel est un grand guerrier, l’Eternel est son nom.
Exode 15:3

Comment ne pas ignorer la prise du pays de Canaan et les nombreuses guerres que les Israëlites ont menées contre les peuples du pays sous le commandement de Dieu?

Et pourtant, si Dieu est un guerrier, Il est un général impartial, témoin cet épisode assez particulier qu’ a vécu Josué, le meneur du peuple d’Israël:

Un jour où Josué se trouvait près de Jéricho, il vit soudain un homme qui se tenait debout devant lui, avec son épée dégainée à la main. Josué s’avança vers lui et lui demanda : Es-tu des nôtres ou de nos ennemis ? Non, répondit l’homme. Je suis le chef de l’armée de l’Eternel et je viens maintenant. Alors Josué se prosterna, le visage contre terre, et lui dit : Seigneur, je suis ton serviteur, quels sont tes ordres ? Le chef de l’armée de l’Eternel lui répondit : Ote tes sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est un lieu saint. Et Josué obéit.
Josué 5:13-15

La guerre est parfois une expression de la justice de Dieu

La destruction des peuples païens par Israël lors de l’entrée en Canaan est perçue de nos jours comme une horrible injustice. Comment un Dieu d’amour aurait-il pu vouloir une telle chose? Il est vrai que pour ceux qui croient en l’inspiration des Ecritures, c’est quelque chose de dur à avaler. Les autres n’ont pas trop de problèmes, car il conçoivent la religion d’Israël d’alors comme étant encore imparfaite. En fait, la Bible justifie un tel acte par le fait que Dieu voulait punir les graves péchés des habitants du pays. L’archéologie moderne a montré que le culte de Baal et des Astartés, alors pratiqué,  était souvent accompagné de sacrifices humains. Combien de temps le Seigneur de toute la Terre pouvait-il fermer les yeux sur de telles pratiques? Dieu avait averti Abraham que ce dernier n’hériterait pas encore du pays parce que la patience divine envers ces excès durerait encore 4 générations:

C’est seulement à la quatrième génération que tes descendants reviendront ici car, jusqu’à présent, les Amoréens n’ont pas encore mis le comble à leurs crimes.
Genèse 15:16

Cette affirmation montre bien que Dieu n’agit pas de manière arbitraire mais que sa colère a toujours un motif sérieux. Dieu a tellement le mal en horreur qu’Il ne peut pas rester impassible comme nous le ferions peut-être à sa place.

Dieu ne fait aussi pas de favoritisme quand il s’agit de graves péchés. Ainsi, ce qui vaut pour les autres, vaut aussi pour son peuple. Face au péché invétéré du peuple d’Israël, Dieu n’a parfois pas d’autre recours que de déclarer la guerre par le biais des Assyriens puis des Babyloniens. Cette guerre qui entraine inévitablement des peines et des destructions est l’expression de sa parfaite justice. Considérons cette prophétie contre Jérusalem:

Et même si vous réussissiez à battre toute l’armée des Chaldéens qui vous font la guerre, et s’il n’en restait que quelques hommes atteints par les lances ou les flèches, chacun dans sa tente, eh bien, ils se relèveraient et brûleraient cette ville.
Jérémie 37:10

Les guerres sont aussi le fruit amer du péché

Nous ne vivons pas dans un monde idéal, pas plus aujourd’hui qu’autrefois. Beaucoup de nos contemporains pensent qu’avec un peu de bon sens, on pourrait rester à l’écart de tous les conflits. Qui ne verra pas là une forme d’égoïsme? Le conflit de l’ex-Yougoslavie a montré à beaucoup que même au coeur de l’Europe et au milieu des années 90, personne n’était vraiment à l’abri. Et si le terrorisme frappait à nouveau, de manière plus brutale encore, qui pourrait rester impassible encore bien longtemps? Je n’approuve pas en tant que chrétien et ami du peuple juif ce qui s’est passé récemment dans le territoire de Gaza. Il est difficile de tolérer la façon avec laquelle Tsahal est intervenue contre des civils palestiniens innocents, mais je comprends que l’Etat hébreu ait le droit de se défendre. Comment réagirions-nous à leur place? La guerre est un mal qui permet parfois de réduire de plus grands maux. En fait, elle est la caractéristique d’un monde qui vit sous le joug du péché. L’homme s’est affranchi de son Créateur et de Sa sainte Loi et cette sottise l’a conduit à semer le désordre et la destruction partout où il passe.

Jésus-Christ est appelé le Prince de la paix

Le Dieu du Nouveau Testament est-il le même que celui de l’Ancien. L’hérétique Marcion ne le pensait pas, comme beaucoup de théologiens d’aujourd’hui. Tout lecteur averti de la Bible ne peut cependant pas ignorer l’unité des Textes Sacrés. Oui, le Dieu de Jésus Christ est bien celui qui s’est manifesté à Israël dans l’Ancienne Alliance, lors de la Pâque par exemple. C’était déjà un Dieu miséricordieux et lent à la colère. Le Dieu du Nouveau Testament est certes un Dieu d’amour, mais Il est aussi un Dieu saint qui ne ferme pas les yeux sur le mal.

Ce Dieu d’amour ne veut pas la guerre; Il y est fermement opposé. C’est pourquoi, Il souhaite nous donner la paix. Seulement cette paix ne passe pas seulement par des accords d’ordre politique, mais elle doit être d’abord signée avec Lui, parce que l’origine de la guerre, c’est le désaccord entre Dieu et ses créatures. C’est pourquoi Jésus-Christ est venu apporter la vraie paix par son oeuvre de salut:

Et c’est par lui qu’il a voulu réconcilier avec lui-même l’univers tout entier : ce qui est sur la terre et ce qui est au ciel, en instaurant la paix par le sang que son Fils a versé sur la croix.
Colossiens 1:20

Il nous appartient de recevoir aujourd’hui cette paix pour pouvoir avoir part un jour au règne de paix qui sera inauguré au moment du retour glorieux de Jésus-Christ.

La guerre sera abolie par le règne de  Jesus-Christ

La paix est quelquefois trompeuse. Même si nous avons du mal à l’imaginer, je pense que la société parviendra un jour à minimiser  les risques de guerre. Il viendra un temps où les hommes penseront avoir établi le paradis sur terre, tout en muselant les consciences, mais ce jour-là apparaîtra soudainement quelqu’un que tout le monde avait oublié:

Lorsque les gens diront : « Maintenant règne la paix ! Maintenant nous sommes en sécurité !», alors précisément, la ruine fondra subitement sur eux, comme les douleurs saisissent la femme enceinte, et aucun n’échappera.
1 Thessaloniciens 5:3

C’est alors et seulement alors que la paix véritable viendra et que se réalisera pleinement ce que l’Ecriture a annoncé par la bouche du prophète Esaïe:

Il sera l’arbitre des peuples. Oui, il sera le juge de nombreuses nations. Martelant leurs épées, ils forgeront des socs pour leurs charrues, et, de leurs lances, ils feront des faucilles. Plus aucune nation ne brandira l’épée contre une autre nation, et l’on n’apprendra plus la guerre.
Esaïe 2:4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s