La théorie du genre: que dit la Bible?

genderDepuis quelque temps déjà nous assistons à un débat crucial à propos de la « théorie du genre ». La question ne concerne pas seulement la France, mais aussi d’autres pays comme le Canada ou l’Allemagne. En Allemagne par exemple, dans certains Länder comme le Baden-Württemberg, il est prévu d’enseigner la diversité sexuelle dès l’école primaire. Les « partisans » du programme se défendent de vouloir gommer les distinctions biologiques garçons-filles. Ils affirment que leur volonté est seulement de souligner l’égalité homme-femme et de stigmatiser la discrimination des minorités sexuelles (des homosexuels par exemple). Leurs détracteurs, pour la plupart de milieux conservateurs, les accusent d’une machination « diabolique »: au lieu de lutter contre les vraies discriminations (sociales et raciales), ils souhaiteraient en réalité inculquer aux générations futures leurs idées là où c’est le plus facile, à l’école. Le débat prend souvent la forme d’un débat gauche-droite.

Rappelons brièvement ce qu’est la « théorie » du genre ! Cette théorie, résultant d’études menées pour la plupart aux Etats-Unis dans les années soixante, ne remet pas en cause le fait qu’il existe un sexe biologique, mais que ce qu’elle appelle l’identité de « genre » corresponde au sexe biologique. En principe, une personne née avec des organes génétiques de type féminin est reconnue comme une femme. Il existe cependant des individus qui estiment que leur identité de genre ne correspond pas à leur sexe biologique et qui souhaitent changer de sexe (le cas des transsexuels par exemple). Lire la suite

L’homosexualité est-elle un péché?

L’un des maîtres-mots de notre société est la tolérance. Nous vivons dans une monde où les valeurs morales évoluent sans cesse. Ce qui autrefois était inconcevable devient aujourd’hui acceptable. Ainsi il n’est pas étrange que deux personnes du même sexe cherchent la bénédiction de Dieu sur leur vie commune. De nombreuses églises protestantes reconnaissent même les unions homosexuelles comme une forme biblique du mariage.

Il faut avouer que la question de l’homosexualité est compliquée à traiter. Nous voulons dans ce bref article chercher une réponse aux questions suivantes:

  • est-ce que la Bible condamne vraiment l’homosexualité? Ne vise-t-elle pas plutôt la pédérastie?
  • l’homosexualité est-elle une maladie ou est-ce une orientation sexuelle normale?
  • que faut-il penser de l’union fidèle de deux personnes homosexuelles?

Que dit la Bible sur l’homosexualité, la pédérastie?

Disons de prime abord que nous reconnaissons la Bible, Parole de Dieu, comme autorité ultime en matière de foi. Lire la suite

Persécution en Inde

orissa_persecutionDepuis plus de deux ans, l’Inde, la plus grande démocratie du monde, est le siège d’une continuelle et intense persécution contre les chrétiens. A tel point que certaines familles vivent cachées dans la campagne et n’osent plus remettre les pieds dans leur village. J’encourage à visiter le site de l’organisation Portes Ouvertes pour de plus amples informations à ce sujet. Malgré les appels répétés de la communauté internationale (et même du président français Sarkozy), les autorités nationales ou locales ne font rien pour endiguer ce qui se passe notamment dans la région de l’Orissa, à l’est du pays.

A tous ceux qui pensent que l’Hindouisme est une religion paisible, je demande ce qu’ils pensent de gens qui brûlent un père et ses deux fils dans leur voiture (parce qu’ils s’occupaient de lépreux) et qui veulent recommencer. Voir cette page! Mais peut-être que si des gens souffrent ou sont malades, c’est qu’ils sont rattrapés par leur « karma » et le méritent?

Qu’il est bon de savoir que Jésus-Christ nous donne la paix avec Dieu et permet de vivre en paix avec les autres.

Que l’on prie pour les rois et pour tous ceux qui sont au pouvoir, afin que nous puissions mener, à l’abri de toute violence et dans la paix, une vie qui exprime, dans tous ses aspects, notre attachement à Dieu et qui commande le respect.
1 Timothée 2:2

Y a-t-il des guerres justes?

Le nouveau président américain élu, Barack Obama, a surpris l’opinion qui voyait en lui un homme de paix, lorsqu’il a affirmé qu’il voulait retirer les troupes américaines d’Irak pour renforcer celles qui luttent contre le terrorisme en Afghanistan. Cette guerre qui fait de nombreuses victimes civiles innocentes et attise ainsi la haine contre l’occident est-elle justifiée? A-t-on le choix de ne pas la mener? Ne sommes-nous pas les agresseurs en fait? Que se passerait-il si les troupes qui luttent contre les talibans se retiraient brusquement du pays?

Le type même de la guerre « juste », si on peut parler ainsi, est celle qui a été menée contre le déchaînement des puissances de l’Axe pendant la seconde guerre mondiale. Là il n’y avait pas trop le choix. Et pourtant cette guerre a fait des millions de victimes. Que serait devenu notre monde, si les Alliés n’avaient pas engagé le combat contre le Nazisme ou l’impérialisme japonais? Lire la suite

La religion doit-elle évoluer?

Selon des sondages récents, nos contemporains souhaitent que le christianisme évolue dans ses positions pour prendre en compte des données de société nouvelles. Un tel souhait semble supposer que la religion est une démarche de l’homme vers Dieu et que puisque les mentalités évoluent, les besoins religieux de l’homme aussi. Ainsi beaucoup estiment aussi bien dans les milieux catholiques que protestants, que, depuis que les femmes ont obtenu leur émancipation, l’office de prêtre ou de pasteur est un privilège qu’on ne peut plus leur refuser. De même, depuis la révolution sexuelle, on ne devrait plus priver les prêtres du droit de se marier (en fait, c’est à mon avis un droit déjà énoncé dans la Bible). L’orientation homosexuelle de certains est aussi quelque chose qu’il conviendrait de prendre en compte. Je ne cite pas les nombreux autres points de discussion tels le ministère des laïcs, le droit à l’avortement, le droit à mourir dans la dignité…

Même dans les milieux évangéliques, plutôt conservateurs quant aux points cités plus haut, on évoque de plus en plus la nécessité d’adapter les réunions d’église aux besoins de nos contemporains. Ainsi, il est inconcevable de pouvoir attirer les foules si on ne leur propose autre chose que de longues prédications, des vieux cantiques du 16ème siècle et des temps de prière interminables. Lire la suite

Sur le principe de la laïcité

Forte d’une certaine tradition anticléricale, la France est bien le pays du monde où le débat sur la laïcité suscite le plus de passions. S’il y a une discussion que les autres peuples ont du mal à suivre, c’est bien celle-là.

Il faut savoir que le terme de laïcité, tel qu’il est compris en France, prend un sens particulièrement négatif, voire presque une connotation anti-religieuse. Cela tourne parfois pour certaines tendances politiques au laïcisme, c’est-à-dire à la volonté de confiner les opinions religieuses strictement au domaine du privé, sans qu’elles aient une possibilité d’expression réelle et cela même si elles font partie de la culture. Cet état des choses tient au fait, à mon avis, que l’église catholique a échauffé les esprits en cherchant trop longtemps à influencer les décisions politiques.

Le principe de laïcité tel qu’il a été imaginé au siècle dernier ne signifie aucunement que les personnes privées n’ont pas le droit d’exprimer leur opinion religieuse dans les lieux publics. Il signifie seulement que les agents de l’Etat ont un devoir de réserve et qu’ils doivent garantir les libertés religieuses aussi diverses soient-elles. Autrement dit, rien n’interdit un chrétien de discuter de ses opinions religieuses avec un musulman dans un établissement public, à partir du moment où le débat ne dégénère pas en bataille rangée. Lire la suite