Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?

Le Psaume 22 évoque la souffrance d’un homme qui se sent abandonné de Dieu. Nous ne savons pas très bien si David, son auteur, mentionne un épisode de sa vie personnelle ou s’il fait référence à quelqu’un d’autre. On pourrait en effet y lire les évènements liés à sa fuite devant son fils Absalom:

Mais moi je suis un ver, je ne suis plus un homme, tout le monde m’insulte, le peuple me méprise…
Psaume 22:7-8

La tradition de l’Eglise a vu en ce psaume une étonnante prophétie des souffrances du Christ. Ce n’est pas simplement une supposition; cette vue est aussi confirmée par le Nouveau Testament lui-même, lorsqu’il applique certaines de ces paroles à Jésus. Le chapitre 27 de l’Evangile selon Matthieu se réfère par exemple au moins 4 fois à ce psaume:

  • le verset 35 évoque le partage des vêtements de Jésus (Ps 22:19)
  • le verset 39 mentionne ceux qui secouent la tête devant lui et l’insultent (Ps 22:8)
  • le verset 43 cite la demande de secours dérisoire adressée à Dieu (Ps 22:9)
  • enfin le verset 46 rapporte le cri de Jésus: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Ps 22:2)

Ce n’est pas en vain que l’évangéliste Matthieu se réfère à ce psaume. Non seulement il veut nous présenter Jésus comme une personne bonne et fidèle à Dieu, qui souffre injustement et sera finalement exécutée de manière brutale, mais en plus, il affirme que cette mort injuste portera des fruits inattendus. En effet, à partir du verset 22, le malheureux, au seuil de l’oubli, voit ses prières enfin exaucées: Dieu le délivrera et il publiera son Nom au milieu de ses frères.

Oui, tu m’as répondu ! Je proclamerai à mes frères quel Dieu tu es, je te louerai dans la grande assemblée.
V.22-23

Là encore, beaucoup ont vu une allusion à la résurrection de Jésus, car comment cette issue tragique (V.16: tu me fais retourner à la poussière de la mort) pourra-t-elle être évitée ? Le cri de victoire du Serviteur souffrant est l’exclamation de quelqu’un qui est littéralement revenu de la mort.

Les fruits de cette souffrance seront d’autant plus inattendus, qu’en fin de compte, cette souffrance profitera non seulement au peuple d’Israël mais encore aux nations les plus lointaines:

Aux confins de la terre, tous les peuples du monde se souviendront de l’Eternel. Tous, ils se tourneront vers lui, et toutes les nations se prosterneront devant lui.
V. 28

L’épitre aux Hébreux nous donne finalement la raison pour toutes ces souffrances du Fils de Dieu:

En effet, Dieu, qui a créé tout ce qui existe et pour qui sont toutes choses, voulait conduire beaucoup de fils à participer à sa gloire. Il lui convenait pour cela d’élever à la perfection par ses souffrances celui qui devait leur ouvrir le chemin du salut.
Hébreux 2:10-12

Dans son humanité, le Fils de Dieu est devenu notre frère afin de payer le prix du péché à notre place par le sacrifice de sa vie et permettre le pardon de Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s