Le baptême, signe de l’Alliance

Quelle est la signification du baptême?

Pour les catholiques et, dans une certaine mesure, les luthériens, le baptême est un sacrement qui confère une grâce salvifique. Le baptême sauve en ce sens qu’il produit la foi chez le baptisé. Nous rejetons ici toute idée selon laquelle le baptême aurait un effet ex opere operato.

Pour beaucoup d’évangéliques, le baptême n’est rien de plus qu’une profession de foi. Il ne peut être conféré qu’à une personne qui s’est repentie et a reconnu Jésus-Christ comme son Sauveur personnel. Nous sommes d’accord avec le fait que lors de cette cérémonie le baptisé fasse profession de sa foi, mais limiter le baptême à cela, c’est n’avoir pas compris grand chose à ce qu’il signifie vraiment.

Que pensent les Réformés à propos du baptême? C’est la position classique que je m’efforcerai de défendre dans ce blog. Il faut tout de suite dire que certains chrétiens baptistes ont adhéré aux positions calvinistes au cours de l’Histoire et se considèrent aussi comme « Réformés ». Ces derniers, même s’ils reconnaissent dans une certaine mesure la continuité de l’Alliance de Grâce, pensent que dans la Nouvelle Alliance le baptême ne convient qu’a des personnes qui ont déjà la foi. Les Réformés classiques considèrent eux le baptême comme le signe de l’entrée dans la Nouvelle Alliance, tout comme la circoncision était le signe de l’entrée dans l’Ancienne Alliance. Puisqu’il y a continuité des deux, il n’y a aucune raison de refuser le baptême aux enfants des croyants.

Dans cet article, j’aimerais me limiter à une brève explication de la position réformée classique. Nous chercherons dans un article ultérieur à répondre aux arguments baptistes contre le baptême des enfants de croyants.

La continuité de l’Alliance de Grâce

Pour comprendre pourquoi les Réformés baptisent les enfants des croyants, il faut comprendre ce qu’est la Nouvelle Alliance. Dans la théologie dispensationaliste, puisqu’il y aune discontinuité entre les périodes de l’histoire du salut, la Nouvelle Alliance est quelque chose de fondamentalement nouveau, avec des signes nouveaux. La colonne vertébrale de la théologie réformée est la théologie de l’Alliance. Selon cette compréhension de l’histoire sainte, il n’y a depuis la Chute qu’une seule Alliance en Jésus-Christ. Cette Alliance a certes des formes diverses (alliance abrahamique, sinaitique, davidique, Nouvelle Alliance) mais au fond elle contient les mêmes promesses, possède le même Médiateur, requiert la même foi pour être sauvé. Affirmer que les croyants de l’Ancien Testament n’étaient pas sauvés en espérance mais sur la base d’une justice légale, comme le soutiennent certains dispensationalistes, c’est aller contre ce qu’affirme la Bible

Chaque alliance possède ses signes. Dans l’Ancienne Alliance, la circoncision marquait l’entrée dans le peuple de Dieu et la Pâque symbolisait le rachat du peuple. Il s’agissait de signes « sanglants ». Dans la Nouvelle Alliance, puisque le sacrifice parfait de Jésus-Christ ne peut être renouvelé, ces signes sont remplacés par des signes non-sanglants: le baptême et la Sainte-Cène (ou l’Eucharistie).

Dans l’Ancienne Alliance, Dieu considérait les enfants des Israélites comme faisant partie de son peuple. Rien dans l’Ecriture ne laisse penser que Dieu ait une autre logique dans sa façon de traiter avec le peuple de la Nouvelle Alliance. Voyons par exemple ce qu’il dit par la bouche de Moise et des prophètes:

L’Eternel votre Dieu vous circoncira le coeur et celui de vos descendants pour que vous l’aimiez de tout votre coeur et de tout votre être, et qu’ainsi vous viviez.
Deutéronome 30:6

« Mais des jours vont venir, déclare l’Eternel, où moi, je conclurai avec le peuple d’Israël et celui de Juda une alliance nouvelle. Elle ne sera pas comme celle que j’ai conclue avec leurs pères quand je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Egypte, car cette alliance-là, ils l’ont rompue, alors que moi j’étais leur suzerain, l’Eternel le déclare. Mais voici quelle alliance je vais conclure avec le peuple d’Israël : Après ces jours, déclare l’Eternel, je placerai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes, je la graverai dans leur coeur ; moi, je serai leur Dieu, eux, ils seront mon peuple. Ils n’auront plus besoin de s’enseigner l’un l’autre, en répétant chacun à son compagnon ou son frère : « Il faut que tu connaisses l’Eternel ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands, l’Eternel le déclare, car je pardonnerai leurs fautes, je ne tiendrai plus compte de leur péché.
Jérémie 31:31-34

A Philippes, l’apôtre Paul s’adresse ainsi au gardien de la prison qui lui demande ce qu’il doit faire pour être sauvé:

Crois au Seigneur Jésus, lui répondirent-ils, et tu seras sauvé, toi et les tiens.
Actes 16:31

La conséquence logique est qu’il y a continuité quant aux conditions d’appartenance au peuple de Dieu.

La circoncision symbolisait déjà la nouvelle naissance

Beaucoup de chrétiens évangéliques crédobaptistes (c’est-à-dire qui pensent que la foi est nécessaire pour être baptisé) rejettent tout rapprochement entre la circoncision et le baptême. Il s’appuient pour cela sur l’épître aux Galates, où Paul combat l’idée que la circoncision soit nécessaire au salut. Dans leur conception, les cérémonies de l’Ancien Testament étaient des cérémonies charnelles, de peu de signification spirituelle. C’est méconnaître totalement la pensée de l’apôtre Paul et des autres apôtres lorsqu’ils combattaient les partisans de la circoncision. Ce que Paul et les autres rejetaient, c’est l’idée que la loi doivent encore s’appliquer aux chrétiens d’origine paienne justifiés par la foi en Jésus. Paul ne méprisait en aucune façon la circoncision et la Loi de Dieu. En fait, la circoncision était pour Paul un signe hautement spirituel. Notons ce qu’il en dit:

Nous venons de le dire : Abraham a été déclaré juste par Dieu qui a porté sa foi à son crédit. A quel moment cela a-t-il eu lieu ? Quand il était circoncis ou quand il était encore incirconcis ? Ce n’est pas quand il était circoncis, mais quand il ne l’était pas encore. Et Dieu lui donna ensuite le signe de la circoncision comme sceau de la justice qu’il avait déjà reçue par la foi avant d’être circoncis. Il est devenu ainsi le père de tous ceux qui croient sans être circoncis pour qu’eux aussi soient déclarés justes par Dieu de la même manière. Il est aussi devenu le père des circoncis qui ne se contentent pas d’avoir la circoncision, mais qui suivent l’exemple de la foi que notre père Abraham a manifestée alors qu’il était encore incirconcis.
Romains 4:9-12

Selon cet argument, Abraham a reçu la circoncision comme preuve de sa justification. C’est exactement ce que signifie le baptême aujourd’hui. Mais alors, pourquoi un tel sacrement était aussi conféré aux enfants des Israélites, encore incapables de croire. La réponse est simple: Dieu souhaite aussi considérer les enfants des croyants comme faisant partie de son peuple, jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de croire et d’être « circoncis de coeur ».

Nous trouvons dans le Nouveau Testament un rapprochement étonnant entre circoncision et baptême:

C’est aussi dans l’union avec lui que vous avez été circoncis, non d’une circoncision opérée par les hommes, mais de la circoncision que demande le Christ et qui consiste à être dépouillé de ce qui fait l’homme livré à lui-même. Vous avez été ensevelis avec le Christ par le baptême, et c’est aussi dans l’union avec lui que vous êtes ressuscités avec lui, par la foi en la puissance de Dieu qui l’a ressuscité des morts. Et vous, qui étiez morts à cause de vos fautes, et parce que vous étiez des incirconcis, des païens, Dieu vous a donné la vie avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes.
Colossiens 2:11-13

Quel est le propos de Paul dans ce passage? Il explique aux chrétiens d’origine paienne qu’en croyant en Jésus-Christ, leur coeur a été circoncis (la promesse de Jérémie 31: je graverai ma Loi dans leur coeur). Le signe visible qu’ils ont reçu et qui atteste que cette nouvelle naissance a eu lieu, c’est le baptême. Autrement dit, circoncision et baptême sont des signes qui symbolisent la même chose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s