Le millénium se réalisera-t-il littéralement?

Tout d’abord: qu’est-ce que le millenium? C’est un terme qui évoque un possible règne de Jésus-Christ sur la Terre pendant une durée de mille ans.

Il est fait allusion à ce règne dans le dernier livre de la Bible, l’Apocalypse, au chapitre 20:

1 Puis je vis un ange descendre du ciel. Il tenait à la main la clé de l’abîme et une grande chaîne. 2 Il se saisit du dragon, de ce Serpent ancien qui est le diable et Satan. Il l’enchaîna pour mille ans. 3 Il le précipita dans l’abîme qu’il ferma au-dessus de lui, en y mettant des scellés afin que le dragon ne puisse plus égarer les peuples avant le terme des mille ans. Après cela, il doit être relâché pour un peu de temps. 4 Ensuite je vis des trônes. On remit le jugement entre les mains de ceux qui y prirent place. Je vis aussi les âmes de ceux qu’on avait décapités à cause du témoignage rendu par Jésus et à cause de la Parole de Dieu. Je vis encore tous ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image et qui n’avaient pas reçu sa marque sur leur front et leur main. Ils revinrent à la vie et régnèrent avec le Christ pendant mille ans. 5 C’est la première résurrection. Les autres morts ne revinrent pas à la vie avant la fin des mille ans. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection. La seconde mort n’a pas prise sur eux. Ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant les mille ans.
Apocalypse 20: 1-6

Il existe aujourd’hui dans l’Eglise 3 positions principales quant à l’interprétation de ce passage:

  • le prémillénarisme ou millénialisme
  • le postmillénarisme
  • l’amillénarisme

Les prémillénaristes croient que lorsque Jésus reviendra, il réduira le diable à l’impuissance et instaurera un règne de mille ans sur la terre. Certains ont une position dispensationaliste, d’autres sont des millénaristes classiques.

Les postmillénaristes pensent que Jésus reviendra après le Millénium. Ils ne comprennent pas la durée de ce règne de façon littérale, mais plutôt comme une période où l’Evangile fera des progrès considérables sur la terre.

Les amillénaristes enfin lisent ce texte d’Apocalypse 20 de façon symbolique. Il s’agit du règne qui a déjà commencé lorsque Jésus-Christ a triomphé à la Croix du Calvaire. Les mille ans sont une période indéterminée pendant laquelle l’Eglise « règne » sur la terre.

Je défends pour ma part la dernière de ces positions. Je comprends le règne du Christ non pas comme quelque chose qui n’est pas encore venu, mais comme quelque chose qui a déjà commencé avec la première venue du Christ:

Un jour, les pharisiens lui demandèrent quand arriverait le royaume de Dieu. Jésus leur répondit : Le royaume de Dieu ne viendra pas de façon visible. On ne dira pas : « Venez, il est ici », ou : « Il est là », car, notez-le bien, le royaume de Dieu est parmi vous.
Luc 17: 20-21

L’apôtre Jean alors exilé sur l’île grecque de Patmos ose affirmer que, malgré ses souffrances, il a part au règne du Christ:

Moi, Jean, votre frère, qui partage avec vous la détresse, le royaume et la persévérance dans l’union avec Jésus, j’étais dans l’île de Patmos parce que j’avais proclamé la Parole de Dieu et le témoignage rendu par Jésus.
Apocalypse 1: 9

Les prophéties de l’Ancien Testament n’annoncent pas quelque chose qu’il faut toujours comprendre littéralement

Certes la première venue du Messie s’est accomplie littéralement, mais les prophéties à son sujet ne se sont paas toutes réalisées littéralement. Je donne à titre d’exemple cette annonce du prophète Esaïe:

1 Que le pays désert et que la terre aride se réjouissent ! Que la steppe jubile et se mette à fleurir comme les lis ! 2 Que les fleurs y abondent et que sa joie éclate : qu’elle pousse des cris de joie ! La gloire du Liban, la splendeur du Carmel et celle du Saron lui sont données. Là, on verra la gloire de l’Eternel et la splendeur de notre Dieu. 3 Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux chancelants. 4 A ceux qui sont troublés dites : « Prenez courage, n’ayez aucune crainte, votre Dieu va venir pour la rétribution et pour régler ses comptes. Il viendra lui-même et vous sauvera. » 5 Ce jour-là s’ouvriront les oreilles des sourds et les yeux des aveugles. 6 Et alors le boiteux bondira comme un cerf, et le muet criera de joie, car des eaux jailliront dans le désert et, dans la steppe, des torrents couleront. 7 La terre desséchée se changera en lac, et la terre altérée en sources jaillissantes. Des roseaux et des joncs croîtront dans le repaire où gîtaient les chacals. 8 A travers le pays passera une route que l’on appellera la route sainte. Aucun impur n’y passera car elle est réservée au seul peuple de Dieu qui la suivra. Les insensés ne viendront pas s’y égarer. 9 Là il n’y aura pas de lion, et les bêtes féroces n’y auront pas accès : on n’en trouvera pas. C’est le peuple sauvé qui marchera sur cette voie. 10 Oui, ceux que l’Eternel aura libérés reviendront, ils iront à Sion avec des cris de joie. Un bonheur éternel couronnera leur tête, ils auront en partage la joie et l’allégresse, tristesse et plaintes s’enfuiront.

Il est clair que la prophétie annonce l’incarnation de Dieu en Jésus-Christ, mais cependant elle le fait dans un style métaphorique qui pourrait même laisser entendre que Dieu va descendre du Ciel de manière visible.

Le pouvoir de Satan est déjà limité

Une des principales objections que l’on peut faire à l’amillénarisme, c’est que cette doctrine sous-entend que Satan est « lié » pendant le temps de l’Eglise. Ce temps pendant lequel l’Eglise « règne » a une durée symbolique de 1000 ans. Certains ont même osé affirmer d’un ton moqueur que « Satan est attaché par une chaîne bien longue ». Je reconnais que c’est une argument sérieux, à moins que l’on considère de plus près les affirmations suivantes de l’Ecriture:

En fait, personne ne peut pénétrer dans la maison d’un homme fort pour s’emparer de ses biens sans avoir d’abord ligoté cet homme fort : c’est alors qu’il pillera sa maison.
Marc 3: 27

C’est maintenant que va avoir lieu le jugement de ce monde. Oui, maintenant le dominateur de ce monde va être expulsé.
Jean 12: 31

Il a brisé la puissance de la mort et, par l’Evangile, a fait resplendir la lumière de la vie et de l’immortalité.
2 Timothée 1: 10

La nouveauté de l’Evangile, c’est que les peuples de la Terre ont enfin accès pleinement au salut. Par sa mort et sa Résurrection, Jésus a lié le diable; il l’a expulsé l’accusateur des « frères ». La proclamation de l’Evangile dans le monde entier a pour but de libérer les païens afin qu’ils ne soient pas « égarés » plus longtemps par le diable. C’est le grand enseignement d’un chapitre comme Ephesiens 3 où Paul met en lumière les bienfaits de l’Evangile. Dans leur critique, les millénaristes se concentrent beaucoup trop sur les éléments qui, dans le texte d’Apocalypse 20, insistent sur un véritable « emprisonnement » de Satan. Le problème, a mon avis, c’est qu’ils cherchent à comprendre le texte d’une façon beaucoup trop littérale. Une telle exégèse conduit inéxorablement à des difficultés de compréhension insurmontables. C’est ce que nous voulons démontrer dans le point suivant.

Gog et Magog

On pourrait se pencher sur de nombreux passages du livre de l’Apocalypse pour montrer les faiblesses de l’interprétation littérale. Je me contenterai d’un seul exemple: celui de Gog et Magog aux chapitres 19 et 20.

Nous trouvons en Ezéchiel 38-39 une prophétie étonnante sur Gog le roi du pays de Magog. A la fin des temps, ce roi du septentrion se mettra en marche avec une armée innombrable pour assiéger la ville sainte de Jérusalem. Cependant, grâce à l’intervention miraculeuse de Dieu, lui et son armée seront détruits:

J’appellerai alors la guerre contre Gog sur toutes mes montagnes, c’est là ce que déclare le Seigneur, l’Eternel, et ils s’entretueront, chacun tirant l’épée contre son camarade. Je ferai son procès par la peste et le sang, et je ferai tomber une forte pluie, des grêlons, du feu et du soufre, sur lui, sur ses légions et sur les peuples nombreux qui seront avec lui. Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître à des nations nombreuses. Elles reconnaîtront que je suis l’Eternel. »
Ezéchiel 38: 21-23

Les dépouilles des soldats tombés au combat seront dévorées par les oiseaux du ciel:

Quant à toi, fils d’homme, voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel : Crie aux oiseaux et aux bêtes sauvages : « Venez, rassemblez-vous ! Accourez de partout en vue du sacrifice que j’offre pour vous. C’est un grand sacrifice sur les montagnes d’Israël : vous mangerez la chair et vous boirez du sang.
Ezéchiel 39:17

Au chapitre 19 de l’Apocalypse, il nous est donné une description de ce même combat. Les parallèles avec l’histoire d’Ezéchiel 38-39 sont étonnants:

Je vis la bête et les rois de la terre. Ils avaient rassemblé leurs armées pour combattre le Cavalier et son armée. La bête fut capturée et, avec elle, le faux prophète qui avait accompli des signes miraculeux pour le compte de la bête. Par ces miracles, il avait trompé les hommes qui portaient la marque de la bête et qui avaient adoré son image. Ils furent tous deux jetés vifs dans l’étang ardent de feu et de soufre. Les autres hommes furent tués par l’épée qui sort de la bouche du Cavalier. Et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.
Apocalypse 19: 19-21

Or, voici qu’après les mille ans, à la fin du chapitre 20, il est de nouveau fait allusion à Gog, roi de Magog:

Lorsque les mille ans seront écoulés, Satan sera relâché de sa prison et il s’en ira tromper les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog. Il les rassemblera pour le combat, en troupes innombrables comme les grains de sable au bord des mers. Les nations s’ébranlèrent sur toute la surface de la terre et investirent le camp du peuple de Dieu et la ville bien-aimée de Dieu. Mais un feu tomba du ciel et les consuma.
Apocalypse 20: 7-9

L’évèmement décrit à la fin du chapitre 19 semble donc se renouveler à la lettre. Pour résoudre cette contradiction, il nous faut comprendre que ce dont il est fait mention au chapitre 20 ne suit pas dans l’ordre chronologique ce que nous lisons au chapitre 19, mais se trouve être un résumé de l’histoire de l’Eglise, comme le prétend la position amillénariste. Cette forme textuelle est en fait une constante dans tout le livre de l’Apocalypse.

Une réflexion sur “Le millénium se réalisera-t-il littéralement?

  1. Ping : Le retour du Christ « Le Cep – site évangélique et réformé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s