La création du monde

creationS’ il y a bien une histoire dans la Bible qui fait sourire la plupart de nos contemporains, c’est le récit de la Création du monde. Il n’y a qu’à jeter un coup d’oeil sur le débat qui oppose aux Etats-Unis les défenseurs du créationisme aux partisans de la théorie de l’évolution. Parce qu’ils veulent imposer l’enseignement de leurs thèses à l’école, à côté de la théorie de l’évolution, les créationistes sont qualifiés de dangereux rétrogrades et relégués à la sombre période moyen-âgeuse. Comment ces gens-là peuvent-ils encore douter d’une théorie, dont le caractère scientifique est pratiquement établi?

En fait, le problème est à prendre au sérieux, car il en va de la crédibilité de la Bible. Si le Livre des livres ne contient que des mythes, comment pourrait-il être considéré comme la Parole de Dieu? Comment pourrait-il exercer une autorité sur ma vie dans les questions ayant trait à la foi?

Je veux tout de suite préciser 2 choses importantes à ce sujet:

  1. tous ceux qui croient que Dieu a créé le monde ne sont pas forcément des créationistes. Le terme « créationiste » s’applique en effet à des personnes qui, sans forcément appartenir à la religion chrétienne (il y a aussi des musulmans et des juifs), soutiennent qu’on peut démontrer scientifiquement l’intervention de Dieu dans la nature. Le mouvement nommé « Dessein Intelligent » par exemple soutient que la sélection naturelle et les mutations ne suffisent pas à elles-seulent à expliquer le processus d’évolution des êtres vivants.
  2. les chrétiens qui acceptent la théorie de l’évolution ne sont pas forcément des impies qui rejettent le caractère inspiré du récit biblique. Ils admettent simplement le fait que Dieu puisse se servir dans certains cas de procédés autres que ceux de la création ex-nihilo.

Savoir si Dieu se sert de l’évolution ou pas pour créer n’est pas du tout mon propos dans cet article. Le but que je me propose, c’est de montrer que le récit de la Création n’est pas un récit si naïf qu’on pourrait le penser. L’opinion des théologiens les plus modernes est qu’on a affaire à un récit de nature légendaire, plus précisément à un mythe. La définition du mythe, de la cosmogonie en particulier, c’est qu’il s’agit d’une tradition orale qui tend à trouver une explication à l’origine d’une communauté. Ce récit prête à sourire parce qu’il n’utilise pas un langage scientifique, qu’il énonce des choses difficiles à avaler. En fait, il s’agit d’un discours comparable au discours imagé qu’on emploit toujours aujourd’hui. Quand je parle du « lever du soleil » personne ne va m’interrompre pour me me faire remarquer qu’en fait le phénomène que je décris est dû à l’effet de rotation de la Terre.

Je suis profondément convaincu que le récit biblique de la Création n’est pas une pure invention humaine, mais que Dieu a inspiré son auteur. Si c’est le cas, alors pourquoi y rencontre-t-on de telles difficultés?

Ceux que les théologiens présupposent quand il disent qu’il ne peut s’agir là que d’un mythe, c’est qu’un Dieu transcendant ne peut se servir d’un langage humain limité quand Il veut communiquer avec nous. Comment Dieu pourrait-il faire comprendre à l’auteur elohiste (en fait, il s’agit selon moi de Moïse) par quels procédés savants Il a assemblé les premières molécules ou constitué une chaine d’ ADN?

Cette insistance sur la transcendance divine est quelque chose qui n’est pas forcément anti-biblique. On le percoit bien dans la question que Dieu pose à Job:

Où étais-tu quand je posai les fondations du monde? Déclare-le, puisque ta science est si profonde!     Job 38: 4

Il faut donc que l’homme conscient de l’existence de Dieu imagine lui-même, avec ses propres mots, ce que Dieu cherche à lui communiquer. Il le fait à partir du niveau de connaissance de son temps. Le miracle de l’inspiration, c’est que Dieu intervient néanmoins pour communiquer à travers les pensées humaines ce qu’il veut communiquer. En l’occurence, Dieu veut communiquer les choses suivantes:

  • Il est à l’origine de tout ce qui existe
  • Ce que Dieu a créé était bon à l’origine, mais ne l’est plus aujourd’hui
  • Dieu se propose de restaurer sa création déchue

Dieu emploit pour ce faire des images que nous retrouvons tout au long de la Bible. Je veux en donner quelques exemples:

  1. La semaine de la Création et le repos du 7ème jour. Lorsque Dieu donne la Loi à Moise, une insistance particulière est mise sur le repos du Sabbat.
  2. L’ arbre de vie. Le fruit de cet arbre devait donner la vie éternelle. Nous retrouvons cet arbre dans la Cité céleste. Il s’agit en fait, comme nous l’explique le récit de l’Apocalypse de Jean, de Jésus-Christ lui-même.
  3. Le serpent. Symbole de la séduction des religions paiennes, le serpent ancien est clairement identifié à Satan dans ce même livre de l’Apocalypse

Que faut-il en conclure?

Dieu communique des vérités qui nous donnent un éclairage particulier sur son plan de salut. Il le fait dans un langage symbolique plutôt que scientifique tout en employant des concepts qui sont compréhensibles pour les personnes de toutes les époques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s